retouches

Quelles sont les retouches possibles sur une veste?

Partager sur:

admin

Avoir un beau costume ne se limite pas à connaître le montage et le tissu utilisés ou bien l’occasion pour laquelle on va le revêtir, il faut savoir en prendre soin afin que ce dernier puisse durer le plus longtemps possible. Aujourd’hui, on s’intéresse à une partie quasi incontournable, celle des retouches de la veste.

Les retouches possibles sur un costume de prêt-à-porter

J’espère ne l’apprendre à personne, le costume dans sa forme la plus basique se compose d’une veste et d’un pantalon. Si chacune de ses pièces sont complémentaires, elles peuvent également être prises individuellement et sont composées de parties qui leur sont propres. Ainsi, nous allons traiter en premier lieu de la veste séparément du pantalon et lister l’ensemble des retouches possibles sur chacune d’elles.

La veste

C’est sans aucun doute la partie du costume où les retouches sont les plus nombreuses. Comme un complet de prêt-à-porter sera toujours proposé dans une coupe standard et que chaque homme possède une morphologie qui lui est propre, une veste de costume ne sera pas forcément saillante dès l’achat. Et cela passe en premier lieu par le cintrage.

Le corps de la veste

La tendance de ces dernières années est incontestablement de porter les habits près du corps. Le costume ne déroge bien évidemment pas à la règle et si il se portait de façon ample il y a encore quelques décennies (le film « Le loup de Wall Street » étant sans aucun doute le plus parfait exemple de ce qui se faisait dans les années 80-90), ce dernier est aujourd’hui plus slim que loose.

Sélectionner une veste de costume de prêt-à-porter passe par la mesure du tour de poitrine divisée par deux. Par exemple, si notre tour de poitrine fait 96 centimètres, la taille de veste idéale est donc un 48 français. À ce stade, seule la carrure compte. Si les épaules ont un beau tomber, la veste est à la bonne taille. S’ensuit ensuite le cintrage (ou non si l’on possède la fameuse « taille mannequin »). Pour ce faire, la veste va être appuyée au niveau des hanches.

On retirera donc de la matière au niveau des coutures de côté, parfois par celle du dos si le besoin se fait sentir. Pour une carrure sportive, on privilégiera une taille supérieure à celle portée habituellement car les possibles retouches viendront fitter la veste ce qui peut être disgracieux si cette dernière est trop étriquée.

lookbook retouches

Les manches

Ici, la partie difficile vient directement de la boutonnière. En effet, cette dernière doit toujours être bien placée afin de ne pas déséquilibrer la veste. Ainsi, pour toujours avoir une manche parfaitement montée, le plus simple est d’ajuster cette dernière par ce que l’on appelle la tête de manche. Elle est alors démontée par l’épaule, le surplus de matière est enlevé puis la manche remontée.

Une autre façon de faire est toutefois possible. Plus risquée (mais moins couteuse), elle consiste à jouer avec le bas de la manche. En fonction des marques, le créateur du costume aura laissé entre trois et quatre centimètres à l’intérieur de la manche. On pourra alors ajuster à sa convenance la longueur de cette dernière afin de toujours laisser dépasser le poignet de chemise (pour rappel entre 0,5 et 1,5 centimètre).

Cette retouche, même si elle est possible, est fortement déconseillée du fait principalement du déséquilibre qu’elle peut provoquer avec la boutonnière. En effet, cette dernière est systématiquement placée entre trois et quatre centimètres du bas de manche et cette distance doit toujours être respectée. Enfin, sachez qu’une manche, au même titre qu’une jambe de pantalon, peut tout à fait se cintrer (retouche à faire absolument avant la longueur).

collection

La longueur de veste

Comme dit plus haut, chaque homme possède une morphologie qui lui est propre. Ainsi, on peut être petit et trapu comme grand et fin et inversement. À moins d’aller dans des boutiques spécialisées « Big & Tall » par exemple, les vestes proposées dans des boutiques classiques auront toutes plus ou moins la même longueur, cette dernière étant bien entendu adaptée à la taille choisie. Mais il peut s’avérer que, parfois, il est impératif de la reprendre.

Premièrement, on parlera ici plus de l’évasement de la veste que de sa longueur à proprement parler. En effet, cette dernière s’arrête traditionnellement au bas des fesses (voire à la mi-fesses) et est difficilement retouchable. Il faudra alors veiller à scrupuleusement bien choisir la carrure de veste (sa taille donc) afin d’avoir la longueur qui correspond. Par contre, si on possède une carrure atypique (je pense notamment aux personnes petites mais très trapus), il sera préférable de se tourner vers une boutique proposant du sur-mesure.

L’evasement

Revenons à ce que l’on appelle l’évasement de la veste. Pour faire simple, cela comprend toute la partie se situant sous les poches de la veste, et/ou du dernier bouton. Ici, plusieurs placements de veste sont à observer et bien entendu à éviter. La première est sans aucun doute « je ne mettais jamais aperçu que j’étais le parfait sosie d’une bouteille d’Orangina ». Loin de moi de moquer cette morphologie (je suis loin de me le permettre et, entre nous, ça fait un peu gamin de tailler sur le physique non ?), cette « forme » de veste apparait lorsque cette dernière est étriquée dès le boutonnage.

On a alors de bonnes épaules, un buste correct, des hanches trop serrées et la partie inférieure de la veste qui donne l’impression d’être trop large (vous visualisez la bouteille d’Orangina maintenant ?). On pourra donc jouer sur le positionnement du boutonnage par exemple pour éviter que ce dernier soit trop tiré et ainsi, empêcher cet effet visuel disgracieux.

Publication originale: Comme un Camion

Leave a Comment

Made with ♥ by Visionaire™
%d blogueurs aiment cette page :